BOGLE, LEGENDE DE LA DANCEHALL

Bogle (22 Août 1964 / 20 Janvier 2005), né Gerald Levy, a été un des pionniers en tant que danseur de dancehall, à la fois créateur de steps et chanteur.

 

Star du dancehall jamaïcain, son nom de scène est une référence au héros national jamaïcain, Paul Bogle (rebelle jamaïcain né avant l’abolition de l’esclavage : http://afrikhepri.org/paul-bogle/).

Egalement appelé Bogle Dancer, M. Bogle, Father Bogle, et M. Wacky et surnommé le « Dancehall Master », il était surtout connu pour sa danse. Créant des pas de danse apparemment sans effort, ceux-ci sont devenus extrêmement populaires.

En 1991, il a créé la Bogle Dance, premier mouvement de danse de la scène dancehall, mouvement avec ondulation du bassin et du torse, les bras tendus en l’air, il inspirera une nouvelle rythmique dancehall depuis dominante et du même nom. Cette danse est mise à l’honneur en musique par Buju Banton quelques mois plus tard.

La même année, avec deux autres danseurs (William Haggart Moore, dit Willie; David Alexander Smith aka ICE), il crée le Black Roses Crew (référence à un quartier chaud de Kingston d’où ils sont originaires).

Il prend sous son aile plusieurs danseurs, comme par exemple Ding Dong, GlobalBob, la danseuse Keiva The Diva et la dancehall queen Mad Michelle (élue en 2003).

Il a eu une grande influence sur les artistes tels que Elephant Man ou Beenie pour qui il a écrit des chansons et qui, a leur tour, chantaient ses steps.

Il a dû partir aux USA à New-York pour se protéger, puis est revenu  et a été tué par balle le 20 janvier 2005 à la sortie d’une soirée.

Bogle a mis en avant un autre danseur réputé, John Hype, qui a lui aussi créé des danses à succès. A la base un de ses protégés, il se détache de Bogle et devient même son ennemi, jusqu’à être accusé de son meurtre, tout comme Bennie Man.

Certains disent que les funérailles du danseur Bogle ont été ont été de la même ampleur que celles de Bob Marley sur l’île.

Father Bogle, considéré par beaucoup comme le meilleur danseur jamaïcain de tous les temps, initiant le courant old school, il a ouvert la voie de cette danse et inspire les autres générations de danseurs.

En 2005, de nombreux danseurs dansent dans le clip de Voicemail ‘Wacky Dip’, hommage à Mr Bogle.

Il a créé de nombreuses danses plus populaires les unes que les autres comme le fameux « Bogle » ou encore :

« Sesame street »

« Log on » 

« Row di boat »

« Willy bounce » (hommage à William Haggart qui fut assassiné en 2001) , « Weady », « Nuh Linga »

« World dance » 

Et tellement d’autres : « Out and Bad », « Wacky Dip », « Jerry Springer », « Back to basic », « hello why », « urkle dance », « summer bounce », « stucky », « pop di colar »

Latonya, une danseuse jamaïcaine rend hommage à Bogle dans des vidéos.

ARCHIVES

https://www.youtube.com/watch?v=Wh-8ReMr3Hw

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *